Toi mon corps

Bonjour,

J’ai beaucoup réfléchi avant de poser mes mots ici.

Voilà quelques semaines où mon corps me joue des tours sans que je puisse le contrôler. Je ne supporte pas d’être affaibli, je déteste même cet état. Étant plutôt hyper active, me retrouver faible est une vraie plaie.

Depuis jeune, j’ai appris pourtant à me la fermer et à prendre sur moi et ceci malgré des difficultés de la vie. On apprend même si on se casse la gueule, même si on s’épuise, quand on est seule, on avance comme on peut.

Une citation que Martin Luther King que j’aime beaucoup :

Et c’est encore le cas aujourd’hui pour ma part, sauf je n’ai même plus l’envie d’avancer mais je le fais encore malgré moi. J’avance et je vais où le vent m’emporte, j’avance même quand j’aurai envie de fuir, même quand ma vie est comme actuellement un chaos. Depuis longtemps je ne peux plus voler, courir, marcher alors je rampe comme je peux et je m’accroche à cette bip de vie pour mes enfants.

Mais quand le corps ne veut plus ?

J’en ai honte, mon corps qui a vécu tellement de chose et qui m’a tenu jusqu’à aujourd’hui pourquoi il ne veut plus ?

Ah bien sûr que j’en aurai des excuses, ou beaucoup osent m’en donner comme le fait que je suis maman de 4 enfants, qu’on a vécu bcp de choses difficiles, que je suis « seule » à gérer mais c’est comme ça depuis 4 ans et jamais mon corps a été aussi lâche alors pourquoi maintenant ?

L’accumulation ? Le ras le bol? Le psycho ? Tout peut être se confond mais est ce au corps de décider si il aura le dernier mot ? N’est ce pas plutôt la tête et notamment le mental qui doit décider ? Genre si je refuse que mon corps lâche, a t-il le droit de m’abandonner ?

Le corps lâche mais comment sa se passe pour moi ?

  • je suis épuisée mais une fatigue ou tu sais que c’est « anormal ». Ceci étant donné que je suis aussi autiste, il m’est encore bien difficile de savoir si cette fatigue est lié à ça ou juste si elle est anormale dans le sens le corps veut dire qqch.
  • Une majoration des douleurs digestives que je gérais pourtant depuis tellement d’année mais je n’y arrive plus. Je perd pied et la douleur me transperce. Étant d’ordinaire hyposensible, je me retrouve à être hypersensible et je ne sais pas gérer la douleur. Je n’ai pas l’habitude d’être une chochotte, à pleurer pour le moindre bobo au contraire, je dois être forte, je ne peux souffrir surtout face à mes enfants qui eux sont petits et souffrent. Pour eux, je ne peux être affaibli, malade.
  • Mon cœur est au ralenti, je le sens moins fort, moins régulier comme si lui aussi était épuisé mais d’après les examens médicaux, il va bien donc soit. Il en reste que le rythme cardiaque est plus faible que la moyenne.
  • L’envie de manger qui est parti, la peur aussi d’avoir mal, la perte de poids.
  • Moins de force physique
  • Genoux en carton
  • Des mauvaises nuits (qui ne vient pas des garçons pour une fois)

Ma plus grande peur est si on ne trouve rien ?

Je suis à quelques minutes de passer un scanner et je flippe. Je n’invente pas mes douleurs, mon état. Au contraire, je me bats contre mon corps au quotidien pour ne pas qu’il gagne mais quand comme hier soir ou j’étais à deux doigts de tomber d’épuisement? Ou je sentais les nausées se pointer tellement j’avais mal au bide, mais que j’ai quand même dû me forcer à manger pour ne pas laisser le corps gagner sauf que voilà après 10 min j’avais envie de rendre. Comment gérer tout cela ?

Contre quoi finalement je dois me battre ?

Et si je devenais folle ? Genre si c’était seulement dans ma tête ? Ou l’angoisse ?

Il y a quelques nuits, je me suis réveillée avec des douleurs dans la poitrine, comme une sensation que mon cœur se resserrait. Je sentais chaque battement de mon cœur qui n’était pas rapide au contraire mais tout était à son rythme. Je ne savais pas quoi faire, la raison me disait de consulter en urgence mais la peur a été plus forte et puis je me suis dit de toute façon personne ne trouvera rien et on te dira que c’est l’angoisse. Je me suis rendormi en me disant bah si tu meurs cocotte tant mieux. Encore une fois, je sais que mes pensées ne sont pas les plus fameuses.

J’ai cependant consulter dans l’après midi et je n’aurai pas du. Une jeune remplaçante qui m’a prise de haut (trop haut à mon goût) et qui me sortait sa super théorie de l’angoisse 😑 j’aurai pu le deviner tiens !

Mais quelle idée avais- je derrière la tête de consulter encore ? Je suis sortie de ce rdv en pleurant de colère mais aussi d’incompréhension. Oui tout allait bien au moment H de la consultation mais à 5h du matin, comment exprimer le ressentie de mon mal être ?

Je suis une imbécile !

Cette consultation a eu un effet négatif en moi et j’ai pris cette décision de ne plus rien dire. De laisser mon corps gagner et je compte bien ne plus l’écouter.

Je vais finir les examens prévu mais chaque fois qu’un résultat me revient négatif, l’angoisse prend le relai en me disant que je suis folle. Que ce n’est pas grave, qu’il faut que le corps se la ferme et qu’il me faudra deux fois plus de force pour combattre.

Qui gagnera ?

Moi ou mon corps ? Est ce dans la tête ? Ou juste le corps qui a raison de s’exprimer ?

Qui saura comprendre ce qui m’arrive ? Qui saura me raisonner ? Me comprendre ? Comprendre aussi combien je suis désolé d’être plus faible ? Je culpabilise d’être dans l’état que je suis.

Je dois être forte, il faut que je sois forte !

Putain de corps, laisse moi vivre sans douleurs ! Je refuse qu’on puisse encore pas me croire, qu’on puisse encore une fois m’accuser d’inventer ou qu’on puisse me classer dans ses personnes relou.

Je ne suis pas comme ça, j’aimerai juste retrouver mon moi, celui qui a tjs su comment avancer même avec rien, celui qui a tjs été seul, celui qui m’a tenu jusqu’à aujourd’hui.

AspieMam


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s